gerb ministry
Russian
English
English
French
Français
Spanish
Español
German
Deutsch
Italian
Italiano
Portuguese
Português

Kazakh
Ққ
Chinese
中文
Arabic
ﺔﻴﺑﺮﻌﻟا
Mongolian
M
Vietnamese
Tiếng Việt
Moldavian
Moldov
Romanian
Română
Türkçe
Türkçe
Home About Site map Useful links Log in

      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 29 30




Qui peut étudier dans des établissements d'enseignement russes?

D'après l'article 3, chapitre 62 de la Constitution de la Fédération de Russie des citoyens étrangers et les apatrides bénéficient dans la Fédération de Russie des droits et sont tenus aux obligations à égalité avec les citoyens de la Fédération de Russie.

Tous les citoyens qui habitent dans le territoire donné et ont le droit d'apprendre l'enseignement d'un niveau correspondant peuvent faire des études dans des établissements d'enseignement général. Des institutions municipales d'enseignement doivent se charger du contrôle des réfugiés et des migrants forcés dans leur territoire et assurer l'enseignement dans des établissements d'enseignement général. L'ordre d'admission des enfants étrangers dans des établissements d'enseignement nationales et municipales de Russie est fixé par un fondateur.

Des organisations municipales sont chargées de la fourniture d'une possibilité de choisir un établissement d'enseignement général pour des citoyens qui habitent dans des territoires correspondants (chapitre 31 de la Loi de la Fédération de Russie "Sur la formation" (datée de 21.07.2005)

Si l'admission dans des établissements d'enseignement général pour des enfants avec un connaissance faible de la langue russe est réalisée s'il y a des documents appropriés et des programmes d'enseignement sont comparables

Si des écoliers de 5me-7me années n'ont pas des documents on détermine le niveau de connaissance de la langue russe et la mathématiques, en ce qui concerne des écoliers de 8me-10me années- on détermine le niveau de connaissance de la langue russe, mathématiques, physique et chimie.

On admet à la attestation d'état (finale) des écoliers - migrants de 9me-10me années qui ont suivi un cours des programmes d'enseignement essentiel général et secondaire et qui ont des bonnes notes de l'année pour tout des disciplines ou une seule note insatisfaisante à condition que un écolier repasse cet examen.

Dans le 9-me année des écoliers - migrants passent un examen final en forme d'exposé en russe sans devoirs grammaticales.

Dans le 11-me année l'examen final de russe passe en forme d'une composition. Il est possible que des enfants migrants puissent écrire des compositions pour des sujets prévues pour des écoles où la langue maternelle est étudiée.

De plus des enfants migrants peuvent obtenir un brevet de l'enseignement secondaire et primaire en externat. Celui qui désire doit présenter des certificats de l'attestation intermédiaire et une demande au chef de l'établissement d'enseignement, où l'externat est organisé, trois mois maximum avant l'attestation.

Des personnes admet à l'enseignement sur des programmes principaux de la formation supérieure professionnelle sont des citoyens de la Fédération de Russie, des citoyens de la république de la Biélorussie, des personnes sans citoyenneté, des compatriotes à l'étrangère et des citoyens étrangers selon l'art. 1 de l'Ordre d'admission aux établissements d'enseignement supérieur professionnel de la Fédération Russe institué par le Ministère de l'enseignement en Russie de 01.14. 2003.

Des citoyens étrangers (y compris des citoyens des pays d'ex-URSS) sont admet aux établissement d'enseignement russes:

  • en coordinance avec des traités internationaux

  • dans la limite de nombre des places vacantes dans l'université

  • en coordinance avec des accords directs d'un université au places dans la limite de nombres autorisé par la licence avec le paiement d'enseignement sur des conditions déterminés par l'ordre d'admission.

Des citoyens de l'ex-URSS peuvent entrer aux universités sur la base de concours aux places financés par le budget de l'état dans l'ordre déterminé par des règles d'admission à un établissement d'enseignement supérieur concret. Dans ce cas des universités doivent se guider sur des principes de la soutenance sociale des personnes ayant des difficultés dans la réalisation des droits à l'enseignement.

Le Ministère de l'enseignement et la science de la Russie informe chaque année des universités sur des accords internationales conclues qui déterminent les droits des ressortissants étrangers à l'admission aux établissements.

L'admission des citoyens étrangers aux universités russes aux appellations ouverts des spécialités fermés est possible seulement avec la permission du Ministère de l'enseignement et la science après des décisions d'une commission universitaire et une commission administrative du contrôle d'exportation.

Des citoyens de la république de la Biélorussie et de la Fédération de la Russie ont des droits égaux à l'admission aux établissements d'enseignement selon le décret du comité exécutif de Communauté de la Russie et la Biélorussie N 1 de 04.11.1996.

Selon le décret du Gouvernement de la Fédération de la Russie de 08.26.1999 N 957 "Sur la Validation de la Convention entre les Gouvernement de la République de Kirghizie et de la Fédération de la Russie sur la confirmation de l'équivalence des documents certifiant l'enseignement supérieur et des titres universitaires" des dirigeants des établissements d'enseignement doivent admettre des candidats sans certificats sur l'équivalence des documents souvent:

  • certificat de l'enseignement secondaire délivré dans la république de la Biélorussie;

  • certificat de l'enseignement secondaire délivré dans la république du Kazakhstan;

  • de l'enseignement secondaire délivré dans la république de Kirghizie.

Ces documents doivent être admet comme brevet de fin d'études secondaires délivré en Russie en cas de l'entrée dans des universités russes.

Un brevet de fin d'études secondaires, un diplôme de l'enseignement technique professionnel et un diplôme de l'enseignement secondaire spécial, délivrés dans la république de Biélorussie, un brevet de fin d'études secondaires, un diplôme de l'enseignement secondaire spécial délivrés dans la république de Kazakhstan, un brevet de fin d'études secondaires, un diplôme de l'enseignement secondaire spécial délivrés dans la république de Kirghizie, un brevet de fin d'études secondaires, un diplôme de l'enseignement secondaire spécial et un diplôme de l'enseignement primaire professionnel délivrés dans la Fédération de la Russie sont reconnus comme des documents équivalents en cas d'entrée aux établissements d'enseignement supérieurs et secondaires qui se trouvent sur la territoire de ces quatre pays.

Des documents indiqués doivent être traduits en russe. La traduction du document peut être légalisées soit par le notaire russe soit par le consulat de la Russie dans un pays de la délivrance du document soit dans la Fédération de Russie par le consulat du pays où le document sur l'enseignement est délivré.

Les documents d'échantillon d'état d'enseignement fondamental, secondaire et secondaire professionnel délivré des établissement russes doivent être équivalents aux documents analogues délivrés en Biélorussie, Kazakhstan et Kirghizie en cas de l'entré des possesseurs aux établissement d'enseignement dans ses pays.

Un brevet ou un diplôme de la formation professionnelle technique délivrés en Biélorussie, un diplôme de la formation professionnelle technique ou un certificat de qualification d'ouvrage délivrés en Kazakhstan, un brevet ou un certificat sur l'enseignement professionnel délivré en Kirghizie et un diplôme de l'enseignement primaire de l'enseignement professionnel et un certificat de qualification délivrés en Russie sont reconnus comme des documents équivalents en cas de l'entrée des possesseurs au travail en coordinance avec une spécialité et qualification reçue si des établissement où des documents sont délivré répondent aux exigences prévues.

Des diplômes de la formation supérieure incomplète délivrés en Russie et Kirghizie sont reconnus équivalents en cas de la suite d'enseignement dans ses pays.

Des diplômes de l'enseignement supérieur (délivrés en Kazakhstan et Kirghizie) avec l'attribution de qualification et le délai des études de 4 ans sont reconnus par des pays participants de l'accord (Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizie, Russie) dans le cas de la suite de l'enseignement sur la territoire de ses pays si des établissements où des documents sont délivré répondent aux exigences prévues. La situation avec des diplômes de l'enseignement supérieur professionnel et des certificats de bachelier est similaire. L'enseignement, la formation permanente des citoyens étrangers dans des établissements russes se passent sur des accords conclus par des établissements d'enseignement, des associations, des établissements du contrôle des établissements d'enseignement, des autres personnes morales et des personnes physiques en coordinance avec des accords de la Fédération de la Russie.

Documents correspondants: (L'information en russe)

Accord sur la reconnaissance mutuelle et l'équivalence des documents de

Lien actif obligatoire pour tout usage des données recueillis sur se site
Tous droits réservés
Lien en code HTML:
<a href="">Qui peut étudier dans des établissements d'enseignement russes?</a>
Recherche


Important
Références
FAQ
Nouveau
La carte interactive Centres d'études

Programmes de formation près-universitaire

© 2007-2013 Ministère de léducation et de la science de la Fédération de Russie
Copyright Notice