gerb ministry
Russian
English
English
French
Français
Spanish
Español
German
Deutsch
Italian
Italiano
Portuguese
Português

Kazakh
Ққ
Chinese
中文
Arabic
ﺔﻴﺑﺮﻌﻟا
Mongolian
M
Vietnamese
Tiếng Việt
Moldavian
Moldov
Romanian
Română
Türkçe
Türkçe
Home About Site map Useful links Log in

    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
28 29 30 31




Culture de la Russie contemporaine


Kostroma-Ples
Kostroma
Saint-Pétersbourg
Banlieu de Moscou
Kazan

Russie - un grand pays multinational ou l'Est et l'Ouest sont intimement liés et forment un saveur unique de la culture russe. Traditionnellement on convient que la Russie est un pays orthodoxe, cependant, ici vous rencontrez les représentants de toutes les religions. Les plus nombreux sont orthodoxes, catholiques et musulmans, ainsi qu'un grand nombre d'athées. De plus, malgré ce que ce pays appartient au monde chrétien, à ce jour les orthodoxes observent de nombreuses coutumes et traditions paiennes telles que Mardi Gras, avec ses crepes, obligatoires et baignade à la veille d'Ivana Kupala ; De nombreux rites sont liés avec la naissance et la mort, célébration de mariage et d'autres évènements importants dans la vie de chaque personne sans parler de la croyance prèsque totale dans les lutins, le bonheur apporté dans la maison par le fer à cheval et chats tricolores et autres superstitions. En un mot, la liberté de religion et la tolérance religieuse sont développées en Russie peut-être, comme nulle part ailleurs.

D'ici, le folklore riche et très varié, conciliant les traditions diverses de nombreuses cultures, fusionnées en une seule source de l'art populaire. Il est préférable d'évaluer la beauté et la richesse des chansons populaires et des bylines, des contes, des légendes et des épopées, des proverbes, et de l'art populaire par vos propres yeux (et oreilles) : c'est une tache ingrate - d'essayer de le décrire par d'autres moyens.


Vous aurez la possibilité de voir la vérité de ces paroles si vous avez de la chance d'être invité au déjeuner, surtout à l'occasion pompeuse , quand les tables dressées, comme on dit, sont pleines de friandises, des boissons coulent flots et les chansons les suivent.

Accueil et l'hospitalité ont toujours été les originalités de la population de ce pays énorme, de sorte que l'événement ne tarde pas. Si vous voulez faire une bonne impression, vous pourrez offrir de petits cadeaux ou des bonbons pour les hôtes et leurs enfants (boîte de chocolats s'adapte bien mais la douceur personnelle causera plus d'enthousiasme), il est mieux de présenter des fleurs à l'hôtesse. Cependant, veuillez noter qu'en Russie on donne le nombre pair de fleurs seulement à l'enterrement (!), dans tous les autres cas le bouquet devrait être composé d'un, trois, cinq ou sept inflorescences, surtout si vous choisissez des plantes à fleurs relativement grandes. Bien sûr, plus le moment est pompeux plus le bouquet devrait être magnifique, mais il ne s'agit pas de cela, mais uniquement sur l'hospitalité traditionnelle et la politesse à répondre.


En entrant dans la maison de quelqu'un, il est d'usage d'enlever les chaussures de ville -cette règle est généralement dictée par les conditions climatiques, et les hôtes ont tendance à garder quelques paires de pantoufles (chaussures pour maison) en réserve pour les invités. La plupart de la population est concentrée dans les zones urbaines, mais même dans les villes sous un même toit vivent souvent trois ou même quatre générations. Les traditions familiales sont toujours fortes dans la Russie contemporaine: l'homme est un principal soutien et protecteur de la maison, sa femme est une hôtesse à part entière et gardienne du foyer familial, elle est une mère et une épouse. Il est rarement que le nombre d'enfants dans les familles dépasse deux personnes. Traditionnellement la génération plus âgée s'occupe de petits-enfants, alors que les parents travaillent offrant la prospérité matérielle. Ainsi, les enfants apprennent dès leur jeune âge à prendre soin de parents âgés ou de ceux qui en ont besoin, et à respecter les autres membres de la famille meme sans filiation. Les moindres signes d'attention aux générations jeune et âgée seront favorablement accueillies non seulement par les enfants et les viellards, mais aussi par les hôtes de la maison. En général, on parle du respect dominant des aînés et d'autre causeur.

Dans les maisons chrétiennes on apprécie bien la proposition d'aider un peu à une hôtesse quel que soit votre sexe ; les musulmans ont leurs propres coutumes (par exemple, les femmes siègent généralement à une table séparée, et il n'est pas d'usage de contourner au-devant d'une personne orante). Afin de ne pas se trouver dans une position inconfortable, observez tranquillement le comportement des autres et essayez de suivre la même ligne de conduite (dans des limites raisonnables, bien sûr).


En Russie il est dans l'usage de recevoir des visites cordialement, faire mettre à table et " régaler " (alimenter) avec les plats les plus délicieux, dont l'hôtesse capable à préparer et (ou) la famille peut se permettre. En cas particuliers, chaque famille tente de mettre sur la table du caviar rouge et noir, du poisson fin et d'autres délices gastronomiques et petits plats fins, y compris les entrées, plats chauds et dessert. Naturellement, ce n'est pas la peine de refuser cette richesse - pour exprimer votre respect pour l'hote soyez tout simplement pret à communiquer. Et pour ce que se passe ne vous trompe pas : la plupart de la population du pays peut se permettre ces délices pas plus souvent que vous ou votre voisin. Il n'est pas d'usage de refuser le repas avec les hotes (cela ne peut faire qu'une personne très proche ayant une excuse valable), alors n'hésitez pas à vous asseoir à la table avec tous. Les règles de comportement sont les mêmes ici que dans d'autres pays en Europe, en Amérique et en Australie, et nous décrivons séparément les particularités de la cuisine russe.

Malgré les persuasions établies, les Russe sont loin d'etre une nation qui s'enivre, mais on s'accorde à boire ici différemment Vodka russe, traditionnelle qui est presque obligatoire sur la table, peut être trop forte sans habitude, comme, en effet, la moutarde russe. Alors, si vous n'êtes pas trop fort de vos capacités, il est préférable de ne pas expérimenter avec la quantité. Soyez prudent :en Russie il est d'usage de vider sa coupe et plus on boit à la table plus persistants et obsessionnels peuvent devenir vos voisins. Dans le même temps, on boit souvent de l'alcool pour " soulager la tension " avant ou pendant les négociations, et " fixer " les opérations et affaires mises en œuvre avec succès ce que n'est pas toujours unique pour la culture mondiale en général. Gardez à l'esprit qu'il est dans l'usage d'effectuer les promesses données l'un à l'autre autour d'un verre de vin (un verre de vodka).


En général, l'obligation c'est une caractéristique particulière des Russes ce que, cependant, ne peut pas être dit à propos de la ponctualité. Plusieurs sont en retard pour des réunions et pour une fille d'etre en retard de 10-15 minutes c'est un bon genre (cependant, il est recommandé aux hommes de ne pas être en retard sur une date). Heureusement, il n'y a pas de féminisme exagéré en Russie, pour cette raison il est d'usage de tourner autour du "sexe faible" - tenir la porte pour eux, aider à revetir le manteau ou porter un sac lourd, etc. Il est d'usage de laisser la place dans le transport public à des femmes, en particulier celles enceintes, des passagers âgés, handicapés ou avec de petits enfants. On ne s'accorde pas à prendre mal le comportement pareil mais au contraire - il est perçu comme une politesse élémentaire. Traditionnellement, l'homme paie pour la dame qui est venue avec lui dans un restaurant, buffet de théâtre, taxi, etc, indépendamment de leur relation réelle. Par conséquent, si pour une raison quelconque, une femme reprend une partie de ces coûts, ou elle invite un homme, par exemple, dans un restaurant, d'avance elle doit lui faire passer une somme nécessaire pour observer toutes les bienséances.

En termes de vêtements il n'y a pas de règles strictes - les Russes portent des vêtements de ville quotidiens de coupe européenne. En raison des caractéristiques climatiques la population locale donne préfère des couleurs sombres le plus souvent. On peut voir les costumes nationaux seulement lors des jours fériés pendant les activités artistiques. Toutefois, dans certains cas, il y a des règles strictes. Par exemple, il est impossible d'entrer dans les églises orthodoxes et sur le territoire des sanctuaires orthodoxes, même s'ils ne sont plus valables, avec les épaules nues, shorts, chapeaux (pour les hommes) ou sans foulard sur la tête (pour les femmes). En outre, pour visiter la plupart de ces lieux une femme doit porter une jupe, et au-surplus, au dessous du genou. Même dans la chaleur les shorts et tops ne sont pas acceptables pour visiter les théâtres et musées, il en est de meme pour les maillots de bain : ils ne sont pas acceptables à aller dans les prochains boutiques et cafés situés pas loin de place de natation, y compris ceux qui sont directement sur la plage. Cependant, tout cela s'inscrit dans les règles internationales de l'étiquette.

Dans l'étiquette d'affaires sont adoptés les vêtements européens du style approprié. Une visite d'affaires doit être pré-approuvée et confirmée juste avant la réunion. Dans la plupart des institutions la journée de travail dure de 9h00 à 18h00, dans les grandes villes - de 10h00 à 19h00. Un invité ne doit pas fixer une réunion d'affaires après la fin officielle de la journée de travail - cela est permis seulement aux hotes, et alors il sera supposé que la réunion se déroule dans une atmosphère informelle. Une exception possible c'est une invitation dans un restaurant ou à un dîner, etc.


Il y a beaucoup de grands fumeurs dans le pays, y compris chez les femmes, de sorte que les restaurants et cafés ont généralement les salles divisées en zones pour les fumeurs et les non-fumeurs . De cette façon les autorités russes tentent de lutter contre le tabagisme dans les lieux publics, mais, malheureusement, cela ne passe pas loin de restauration collective.

Dans les milieux d'affaires une langue anglaise est largement parlée, même cela ne relève pas à la plupart des fonctionnaires publics avec lesquels vous aurez probablement à traiter. La deuxième place parmi les langues étrangères est occupée par l'allemand. Dans la vie quotidienne la langue russe est principalement utilisée, elle reste la langue du dialogue interethnique et inter-culturel. On parle également des langues indigènes de la société multi-ethnique.

Il est d'usage de saluer l'autre l'autre à l'européenne - se serrer le main, mais un choix à tendre la main à un homme ou non reste derrière la femme, et toute décision est perçue par les autres comme la norme. Les gens bien connus, les amis et les proches peuvent s'étreindre lors d'une réunion, taper l'un l'autre sur le dos, et (ou) d'échanger des baisers sur la joue (sans distinction de sexe), avec les étrangers et les gens mal connus un tel comportement n'est pas toléré.


En raison des vicissitudes historiques en Russie la situation avec la manière respectueuse de s'adresser l'un à l'autre est assez drôle - en fait elle n'existe pas et c'est une autre histoire dont votre professeur de langue russe. vous raconte absolument. Mais ce qu'il faut dire: la mention "une fille! " à la vieille dame ou "jeune homme! " à un vieil homme aux cheveux blancs dans le transport public n'est pas causée par une mauvaise vision d'un orateur mais par son désir de ne pas offenser le destinataire. Dans la meme situation les natures moins sophistiquées hurlent " femme! " ou " homme " en soulignant le sexe de l'interlocuteur potentiel. En général, on rencontre le plus souvent des appels impersonnelles comme "Excusez-moi, laissez-moi partir! " ou " Soyez gentils, donnez-moi un livre de ce saucisson ".

Il faut aussi mentionner l'habitude de la population de renforcer ses propres déclarations ou expressions de son interlocuteur par la mimique et les gestes. En particulier, le consentement ou l'approbation est généralement accompagnée par un signe de tête, désaccord - tourne de tete intense de gauche à droite dans une petite amplitude et la confusion par un haussement d'épaules, dans des cas particuliers - avec les bras écartés. Le poing fermé avec le pouce plié en haut - une expression acoustique traditionnel " Super! " et représente l'évaluation la plus positive. Le même poing avec le pouce entre l'index et le médius est populairement appelé " figue " (exprimé en tant que "fique à (toi / lui / vous, etc)! ") ou "dulia " et exprime un fort déni de ce que se passe ou est présupposé. Rappelez-vous aussi que si le premier geste est toléré dans presque n'importe quel contexte, le second se réfère à une façon très informelle de démontrer ses propres opinions et il est plus accepté en termes sonore, plutôt que physique. Les autres gestes portent un caractère assez international et ne nécessitent donc pas une mention spéciale.


En général, malgré les expressions faciales sévères les, Russes sont extrêmement affables et débonnaires. La plupart d'eux se rapportent tout à fait tranquillement à n'importe quelle démonstration de dissidence. Cela se voit clairement dans la vie publique et en ce qui concerne les étrangers qui provoquent, en règle générale, l'intérêt amical. En général, si on ne viole pas explicitement les normes universelles de la morale et respecte les croyances des populations, locales il ne trouve aucune signe d'intolérance religieuse, de discrimination raciale ou ethnique.

Lien actif obligatoire pour tout usage des données recueillis sur se site
Tous droits réservés
Lien en code HTML:
<a href="">Culture de la Russie contemporaine</a>
Recherche


Important
Références
FAQ
Nouveau
La carte interactive Centres d'études

Programmes de formation près-universitaire

© 2007-2013 Ministère de léducation et de la science de la Fédération de Russie
Copyright Notice