gerb ministry
Russian
English
English
French
Français
Spanish
Español
German
Deutsch
Italian
Italiano
Portuguese
Português

Kazakh
Ққ
Chinese
中文
Arabic
ﺔﻴﺑﺮﻌﻟا
Mongolian
M
Vietnamese
Tiếng Việt
Moldavian
Moldov
Romanian
Română
Türkçe
Türkçe
Home About Site map Useful links Log in

          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 27 28 29 30




Avec la biennale Manifesta, le classique Ermitage se met à l'art contemporain

La biennale européenne Manifesta (28 juin-31 octobre) fait partie des projets que l'Ermitage a choisis pour célébrer son 250e anniversaire.

Certains sont surpris par ce contraste qui voit l'art contemporain entre les murs d'un musée classique qu'est l'Ermitage. Mais le directeur du musée Mikhail Piotrovski n'y voit rien d'étonnant. " L'art contemporain, dit-il, ce n'est pas une nouvelle langue inconnue, c'est plutôt un dialecte de la langue éternelle que parle actuellement la culture. Et nous devons faire connaitre ce dialecte, l'apprendre aux gens ".

" Nous allons montrer ce qu'est le bon, le vrai art contemporain et comment il s'inscrit dans le contexte de la tradition classique, toujours vivante à Saint-Pétersbourg. "
" anifesta " est une biennale itinérante, elle se passe chaque fois dans un nouveau lieu. En 2014, ce sera déjà sa dixième édition. Pour la première fois, elle aura lieu en Russie et non à l'Ouest. Le musée l'abritera pour la première fois, ce sera une nouvelle expérience pour l'Ermitage.

Le curateur principal de Manifesta, le célèbre historien d'art allemand Kaspar König, croit que la collection classique de l'Ermitage doit entrer en dialogue avec l'art contemporain. Par exemple, les tableaux représentant l'architecture fantastique de l'artiste italien du XVIIIe siècle Giovanni Piranèse que possède l'Ermitage avoisineront avec les œuvres de l'Américaine Louise Bourgeois qui a créé de nombreuses installations étonnantes avec des éléments architecturaux. Et les œuvres des artistes européennes rejetant des tabous, Marie Lassnig et Marlène Dumas, feront ressortir des liens avec les œuvres d'Henri Matisse. D'après Mikhaïl Piotrovski, pour l'Ermitage, la tenue de la biennale Manifesta n'est pas seulement une manifestation culturelle.

" Je pense qu'en réalité, nous proposons une voie importante, belle, normale, d'ouverture vers l'Europe - avant tout, c'est une notion culturelle. Aujourd'hui, cet aspect de Manifesta est le plus important. "

On sait déjà que plus d'une vingtaine d'artistes prendront part à Manifesta, et le projet dépassera sûrement le cadre de l'Ermitage. Certaines œuvres apparaitront dans les gares de Saint-Pétersbourg, sur ses places et dans les stations de métro. En ce sens, la tenue de Manifesta sur les bords de la Neva en 2014 est symbolique, car en Russie, c'est l'Année de la Culture.



http://french.ruvr.ru/
Lien actif obligatoire pour tout usage des données recueillis sur se site
Tous droits réservés
Lien en code HTML:
<a href="">Avec la biennale Manifesta, le classique Ermitage se met à l'art contemporain</a>
Recherche


Important
Références
FAQ
Nouveau
La carte interactive Centres d'études

Programmes de formation près-universitaire

© 2007-2013 Ministère de léducation et de la science de la Fédération de Russie
Copyright Notice