gerb ministry
Russian
English
English
French
Français
Spanish
Español
German
Deutsch
Italian
Italiano
Portuguese
Português

Kazakh
Ққ
Chinese
中文
Arabic
ﺔﻴﺑﺮﻌﻟا
Mongolian
M
Vietnamese
Tiếng Việt
Moldavian
Moldov
Romanian
Română
Türkçe
Türkçe
Home About Site map Useful links Log in

            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31




Cuisine russe

Imprimer
Cuisine russe
     


Quand vous êtes dans un pays inconnu, tôt ou tard vous devrez goûter le repas local. Ici nous tenterons de vous raconter de certains plats et des traditions de la cuisine russe.

Donc, allons-y.

En Russie on mange trois fois au petit déjeuner, déjeuner et dîner.

Le petit déjeuner est le premier ingestion. Naturellement, le temps du petit déjeuner dépend du temps quand vous vous levez. Le petit déjeuner peut être assez nourrissant, par exemple, quand il comprend la bouillie ou l'omelette, ou les crêpes, le thé ou le café et le sandwich. Mais ça peut être comme la collation, i.e. simplement un thé ou le café. En Russie on prend le petit déjeuner chez soi, avant de partir au travail ou aux études. Les amateurs du casse-croûte auront besoin sans faute du deuxième ingestion.

En Russie le déjeuner est l'ingestion la plus copieux. Le temps traditionnel du déjeuner est du midi jusqu'à trois heures de l'après-midi. Il peut comprendre trois - cinq plats: comme l'entrée - soupe,comme un plat de résistance - le plat garni de viande ou de poisson, la salade (le plat), le dessert et la boisson.En Russie soupe est le plat traditionnel.

Il y a beaucoup de soupes à n'importe quel goût et pour n'importe quelle saison: froides et chaudes, de viande et de poisson, de légumes et de champignons, au lait et même sucré. Les soupes froides, par exemple, l'okrochka, , la soupe aux betteraves, la soupe d'oseille sont très populaires à la saison chaude, ils apaisent parfaitement la faim et rafraîchissent agréablement. En ce qui concerne les soupes chaudes russes les soupes aux choux et le borchtch (le soupe à la betterave) sont très connus, bien qu'en fait le borchtch soit le plat traditionnel de l'Ukraine.

Des salades nourrissants - "olivié" (le salade russe), "le hareng sous la pelisse" - peuvent être servit comme un plat indépendant, mais les russe servent des autres salades avec un plat de résistance d'habitude, bien que cela non selon les règles d'étiquette. Pour le dessert on peut prendre quelque chose sucré, ça peut être le gâteau, le glace et les crêpes avec la confiture, et les ratons, les pommes au four ou tout simplement le chocolat.

On peut choisir les boissons aussi à son goût, même le thé ou le café, la compote, kissel, en été le kvas et le jus de canneberge ont cours.

Si on peut casser une croûte pour le goûter, on peut "sans douleur" vivre jusqu'au dîner. Qu'est-ce que c'est "le goûter"? C'est un hors-d'oevres entre le déjeuner et le dîner, ça rappelle "five o'clock" anglais célèbre. Le plus souvent on prend le goûter ou le déjeuner dans la place où vous apprenez ou travaillez.

      Cuisine russe

D'habitude les russe soupent chez soi. Quand toute la famille se réunit à la table, on peut discuter avec les parents proches des événements du jour. Mais, probablement, on peut rencontrer les traditions semblables non seulement en Russie.

Bien qu'on croit que russe mangent trois fois par jour, en fait peu de gens résistera outre la tentation de prendre quelque chose bon entre les ingestions, par exemple, des bonbons, des craquelins, le chocolat, un biscuit.

Cuisine russe

     


Mais ne pensez pas que les russe mangent tout le temps. Pas tous ont une possibilité et le désir de suivre la diète "propre", et pour plusieurs russe c'est la norme de la vie de manger une ou deux fois par jour.

Certains plats de la cuisine russe sont liés aux fêtes, les traditions et les rites. Ainsi, pour le Mardi gras (Masslennitsa) la maîtresse vous offrira les crêpes bien sûr. Pour Pâques les russe cuisent les koulitchi de Pâques et teignent les oeufs de poule. Pour le Nouveau an on fait la salade "olivier" (la salade russe). La tradition russe d'accueillir les visiteurs avec le pain et le sel est connue dans le monde entier. Et ce n'est pas par hasard. En Russie ancienne le pain et le sel étaient les produits les plus chers, qu'on pouvait régaler le visiteur.

Le pain avait et a toujours très important dans la cuisine russe et sur la table russe. Il y a même une proverbe "Pain - la tête du tout".

Quand vous serez en Russie, vous devez goûter la cuisson russe, les pâtés et les pirojki (les petits pâtés) avec les farces de toutes sortes (les rastégais, les koulibiacs, les vatrouchki, les champs de choux etc.), les karavai, les koulitchi, les craquelins, les baranki, les boubliki, les brioches, les kalatches, les pains d'épice, les pets-de-nonne, les kolobki (boules de pâtes), les merveilles.


Il faut mentionner encore une particularité de la vie russe. Russe aiment beaucoup aller au bois, et en outre non seulement pour prendre l'air, mais aussi pour ramasser les baies et les champignons. Ces dons du bois sont devenus la partie intégrante de la cuisine russe. La confiture (varénïé) de la fraise, les myrtilles, les canneberges, les mûres jaunes, l'airelle rouge, les airelles des marais, les mûrons ou les rubus vous réjouira par une odeur forestière les soirs d'hiver. En outre la confiture (varénïé) de framboises est le moyen excellent de ménage du refroidissement.

Plusieurs russe appellent passion de ramasser les champignons "la chasse calme". Les lactaires délicieux, les bolets jaunes, les chanterelles, les cèpes, les bolets raboteux, les bollets bais, les armillaires, les lactaires à lait abondant, les russules sont les trophées les plus connus, qu'expérimenté cueilleur des champignons apportera du bois. On peut faire frire, cuire, étouffer, dessécher, surgeler, saler et mariner les champignons forestiers.

      Cuisine russe

Mais n'allez pas au bois sans guide expérimenté - il faut bien connaître des champignons et des baies, et de plus dans le bois il est nécessaire de savoir comment s'orienter!

Russe cuisent beaucoup chez soi. Même si vous vous tombez à la maison russe brusquement pour les maîtres, ils vous inviteront à table, et il y aura toujours, quelque chose pour vous offrir. Mais si la table est organisé à propos de quelque fête, vous voyez "la bombance" ou la riche régalade. Le plus probablement, entre autre vous pourrez goûter les salades russes "olivié", "le hareng sous la pelisse", les oeufs farcis, le caviar rouge (il est maintenant interdit de vendre le caviar noir en Russie ), les légumes et les champignons salés et marinés.En fêtes et jours ouvrables on peut voir sur la table russe les plats cuit en pot. C'est très bon vraiment! La nourriture ne se cuit pas à eux, mais est mijoté. Les plats cuit comme ça possèdent le goût et le parfum inexprimable et fondent simplement dans la bouche. Si vous réussirez, goûtez le rôti et les bouillies en pot. Eh bien, mais si vous aurez de la chance, et vous pourrez visiter le village, ne refusez pas le plaisir de goûter le repas cuit dans le four russe. Faites confiance, c'est vraiment le plaisir!

Cuisine russe
     

En outre comme il a été dit ci-dessous, russe font lesapprovisionnements - les conserves des légumes, des fruits, des baies, des champignons pour l'hiver. Les légumes sont salés et marinés. Les maîtresses habiles conserveront les salades de légumes. On prépare les compotes et la confiture des fruits et des baies.On peut sécher certaines baies et fruits. Plusieurs russe, même les habitants des villes, élèvent les légumes, les fruits et les baies sur leurs datchas, les maisons de campagne avec un potager, où ils partent pour reposer et piocher son jardin.

Des temps anciens on utilisait le miel dans la cuisine russe. L'apiculture était toujours beaucoup développée en Russie. Le miel était le seul produit sucré. Le miel est le moyen le plus connu médicine contre le refroidissement. Les boissons alcoolisées légères sont préparé à la base du miel - les médovoukhi et hydromels..

Si vous rencontrerez la phrase "j'ai but le miel et la bière" ("miod-pivo pil"), en lisant les contes populaires russes, ainsi ici on dit notamment sur du vin du miel.Bien que dans le monde moderne la première boisson qui se présent comme une boisson alcoolisée traditionnelle russe, est certes la vodka.

Il est nécessaire de mentionner les épices et les assaisonnements qui devenus traditionnels dans la table russe. Le raifort est l'épice la plus populaire dans la cuisine russe. Particulièrement souvent les sauces du raifort sont données avec un tel plat russe traditionnel comme la viande en gelée (kholodetz ou stoudegne). Si vous vous décidez de goûter le raifort, soyez prudents: il a le goût brûlant aux larmes.

Mais la moutarde est considérée comme l'assaisonnement la plus répandu en Russie. On la donnent aussi avec les plats de viande. La moutarde russe est d'habitude aussi très aigu ou comme russe dit, "méchant" - donc soyez prudents.

Outre les sauces du raifort on aime beaucoup les sauces à la base de la crème fraîche, la mayonnaise, la sauce aux tomates (le ketchup). Russe assaisonne la soupe non seulement de la crème fraîche mais aussi de la mayonnaise. Pour plusieurs étrangers c'est assez inhabituel. Mais goûtez ça, c'est vraiment bon. La crème fraîche est aussi servit aux crêpes, beignets, ratons, pommes vapeur, goloubtsy (feuilles de chou farcies de riz et de viande hachée), salades des légumes frais, soupes aux choux (schie),, borchtches et aux autres plats.

Si vous avez déjà pris connaissance du paragraphe "La Russie" de notre portail, vous avez déjà compris que notre pays rejoint les représentants de plusieurs peuples. Les plats des cuisines nationales divers sont devenus aimé en Russie - le pilaf, les vareniki (oreillettes aux fromage blanc, aux cerises, etc.), la dolma (légumes farcis), le lavache (pain arménien national), le vorschmak (plat chaud de la viande et hareng hachées cuit avec pommes de terre, crème fraîche et oignon), les pelménis (oreillettes de pâte farcies avec de la viande), la brynza (fromage de brebis), les manty (plus grandes que pelménis oreillettes de pâte farcies avec de la viande), le tchetchil (fromage saur), le chachlyk (brochette) et des autres.

      Cuisine russe

En Russie il y a beaucoup de cafés et restaurants pour touts les goûts et revenus. Dans des grandes villes vous pourrez apercevoir les cafés et les restaurants, qui proposent non seulement les plats de la cuisine traditionnelle russe, mais aussi des autres cuisines nationales de la Russie et du monde. Dans les cafés démocratiques on peut dîner pour 200-300 roubles. Dans les restaurants chers la somme du compte se limitera seulement par votre fantaisie. Si vous vous tenez au végétarisme, nous sommes sûrs que vous n'aura pas des problèmes avec le choix du café. Les végétariens peuvent goûter les plats du menu maigre (sans contenu des produits de l'origine animale) proposé maintenant dans presque tous les restaurants et les cafés.

Bon appétit!

Photo: Yandex.Photos

Lien actif obligatoire pour tout usage des données recueillis sur se site
Tous droits réservés
Lien en code HTML:
<a href="">Cuisine russe</a>
Recherche


Important
Références
FAQ
Nouveau
La carte interactive Centres d'études

Programmes de formation près-universitaire

© 2007-2013 Ministère de léducation et de la science de la Fédération de Russie
Copyright Notice